Valorisation du Fort du Télégraphe

 

 

Perché au bout de sa crête rocheuse depuis 1893, le fort du Télégraphe domine la vallée de l'Arc de près de 900 mètres. Sa position, à l'emplacement d'un ancien Télégraphe Chappe, lui assure une visibilité de tous côtés de la vallée. Encore aujourd'hui, le Fort du Télégraphe se dresse fièrement devant les voyageurs venant de France ou d'Italie, mais se perd rapidement à mesure que les lacets se succèdent jusqu'au col du même nom.

Profitant de la forte fréquentation du col, un projet porté par la Communauté de Communes Maurienne-Galibier dans le cadre du dispositif Espace Valléen et soutenu par l'Etat et l'Union Européenne a rapidement émergé pour accompagner les visiteurs jusqu'à l'entrée du fort. Ce nouveau sentier d'interprétation plongera les familles de passage en 1939, dans la peau d'une jeune recrue convoquée pour intégrer le 91e Bataillon Alpin de Forteresse.

Mais le chemin est long pour le jeune soldat. Pour intégrer pleinement son unité, il lui faudra préparer son équipement, s'orienter jusqu'au prochain ravitaillement en munition, prendre garde aux dangers de la montagne et repérer les soldats ennemis qui se cachent aux alentours. Il lui faudra également connaitre les rudiments de la communication télégraphique et le fonctionnement d'un canon pour assurer à bien sa mission et se défendre face aux troupes ennemies.

Armés des outils de communication les plus modernes, les usagers pourront suivre leur progression sur smartphone à l'aide d'un site mobile dédié lauréat de l'appel à projet « Services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire » du Ministère des Armées. Tantôt aventure, tantôt jeu de piste, les plus jeunes pourront s'exercer à la maitrise de toutes ces compétences tandis que les plus grands apprendront tout de la bataille des Alpes et de l'histoire militaire de la vallée de la Maurienne. Ce projet a pu voir le jour avec l'implication des Offices de Tourisme et en étroite collaboration avec Jacky Martin et Laurent Demouzon, tous deux guides du patrimoine Savoie-Mont-Blanc et membres de l'association Valloire Patrimoine et Culture.

Et ensuite ? Le site du Fort du Télégraphe méritera toutes nos attentions tant il est un patrimoine remarquable. Il pourra prendre sa place de « Phare de la Maurienne » par une mise en lumière nocturne mise en œuvre par la Communauté de Communes à l'horizon 2022 tandis que pourront se dérouler les nombreuses visites prévues en journée.